Statuts

Dernière révision : 28 mars 2013

Association des Praticiens Européens des Brevets(A.P.E.B.)

ARTICLE 1 : LOI STATUTAIRE
Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ainsi que par les lois du 23 juin 1948 et du 20 juillet 1971, ayant pour titre : « Association des Praticiens Européens des Brevets », en abrégé : « APEB ».

ARTICLE 2 : DURÉE
L’association est constituée pour une durée indéterminée.

ARTICLE 3 : SIÈGE
Le siège est à Paris 16ème, 6 avenue Kléber. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d’Administration en tout autre lieu du territoire français.

ARTICLE 4 : OBJET
L’association a pour objet de rassembler les praticiens du droit des brevets jouissant des qualités requises d’honorabilité, de moralité et de capacité. L’association vise à promouvoir et défendre le droit des brevets comme outil indispensable aux entreprises et à la création de richesses humaines, industrielles et incorporelles, et ce, aux plans national, européen et international.

Elle s’intéressera à toutes les questions scientifiques, techniques, juridiques, économiques et fiscales touchant au droit des brevets et assurera, en fonction de ses moyens et de ses outils, une formation continue au profit de ses membres.

Elle étudiera, proposera et défendra les mesures propres à améliorer la formation des praticiens du droit des brevets en concertation avec les instances et administrations compétentes en ce domaine.

Elle encouragera toutes relations amicales avec d’autres associations ou organisations françaises et étrangères s’intéressant au domaine de la Propriété Intellectuelle et, plus particulièrement, au droit des brevets.

ARTICLE 5 : MEMBRES
L’association est composée de :
membres adhérents,
membres stagiaires,
membres d’honneur,
auditeurs libres.

5-I – CONDITIONS GENERALES D’ADMISSION
Indépendamment des critères ci-dessous afférents à chaque catégorie, les membres, pour être admis, ne devront avoir subi aucune condamnation pour des faits contraires à la probité et aux bonnes mœurs, n’avoir été ni déclarés en faillite personnelle, ni admis au redressement judiciaire, ni mis en liquidation judiciaire, ne pas être un ancien officier ministériel destitué, praticien radié par mesure disciplinaire ou fonctionnaire révoqué par mesure disciplinaire pour faute contraire à la probité et aux bonnes mœurs.

5-II – CONDITIONS PARTICULIERES D’ADMISSION
5-II-1 – Membres adhérents

Peut être admise comme tel, toute personne physique appartenant à l’une des trois familles regroupées au sein de l’association (CPI, industrie, avocat) et qui :
soit est inscrite sur la liste des mandataires agréés auprès de l’OEB ou d’un office national de brevets,
soit répond aux conditions requises pour se présenter à l’examen de qualification desdits mandataires agrées auprès de l’OEB,
soit est titulaire du diplôme du CAPA ou d’un diplôme équivalent,
Dans les trois cas précités, les membres adhérents devront avoir consacré une partie substantielle de leur activité professionnelle, depuis plus de trois ans, à représenter, conseiller, prêter leur assistance ou louer leurs services à des personnes physiques ou entreprises pour assurer l’acquisition, l’exploitation, ou la défense de leurs droits de brevets.

soit a consacré, depuis plus de sept ans, une partie substantielle de son activité professionnelle à représenter, conseiller, prêter son assistance ou louer ses services à des personnes physiques ou entreprises pour assurer l’acquisition, l’exploitation ou la défense de leurs droits de brevets.

5-II-2 – Membres stagiaires

Peut être admis comme tel, tout candidat remplissant les conditions énumérées à l’article 5-II-1 ci-dessus, à l’exception de la seule durée de l’activité professionnelle.

La qualité de membre stagiaire est conservée jusqu’à ce que cette condition de durée soit satisfaite, la qualité de membre actif étant alors acquise de plein droit.

La cotisation de membre stagiaire est fixée à la moitié de la cotisation décidée par l’Assemblée Générale, s’agissant des membres actifs de l’association.

5-II-3 – Membres d’honneur

Peut être nommée comme tel, toute personne physique de grand mérite pour l’association.

Toute personne ayant cessé son activité professionnelle dans le domaine de la Propriété Industrielle et ayant fait activement partie de l’un des organes dirigeants de l’association pendant au moins cinq ans peut, sur proposition du Conseil d’Administration, être nommée membre d’honneur par l’Assemblée Générale.

Cette qualité est reconnue de plein droit, à la cessation de leurs activités dans le domaine du droit des brevets, aux Membres Fondateurs et aux anciens Présidents et Vice-Présidents de l’association.

5-II-4 – Auditeurs libres

Le Conseil d’Administration peut autoriser certaines personnes physiques, ne pouvant être membres adhérents, ou certaines personnes morales à suivre ses activités et à recevoir ses publications, en qualité d’auditeurs libres, lorsque par leur présence, ces personnes peuvent contribuer à la réalisation des buts de l’association.

La cotisation due par les personnes physiques admises en qualité d’auditeur libre est égale au montant de la cotisation des membres adhérents décidée par l’Assemblée Générale.

La cotisation due par les personnes morales admises en qualité d’auditeur libre est égale à 10 fois le montant de la cotisation des membres adhérents décidée par l’Assemblée Générale.

N’ayant pas la qualité de membre adhérent les auditeurs libres ne pourront ni participer à l’Assemblée Générale, ni faire partie des Commissions de travail.

Le Conseil d’Administration pourra cependant autoriser les personnes physiques auditeurs libres à y participer avec une voix consultative.

ARTICLE 6 : ADMISSION DES MEMBRES
Le Conseil d’Administration décide seul de l’admission des membres mais il peut déléguer cette tâche à un membre de l’association, à charge pour celui-ci de saisir le conseil en cas de difficulté.

ARTICLE 7 : SUSPENSION VOLONTAIRE – PERTE D’EMPLOI – PERTE DES DROITS
7-I – SUSPENSION VOLONTAIRE
La qualité de membre adhérent n’est pas perdue du fait de l’éloignement de l’intéressé ou lorsque celui-ci choisit d’exercer son activité dans un domaine autre que celui du droit des brevets. La suspension pour de tels motifs est accordée, à la demande de l’intéressé, par le Conseil d’Administration, et ce, pour une durée maximum de cinq ans à compter de la demande.

Pendant la suspension de ses droits, l’adhérent concerné est dispensé du paiement de sa cotisation annuelle et il cesse de bénéficier des services habituellement fournis par l’association à ses membres cotisants. La réintégration dans la qualité antérieure est décidée, dans les mêmes conditions, lorsque la cause qui a motivé son éloignement a cessé.

7-II – PERTE D’EMPLOI
En outre, lorsqu’un membre adhérent a perdu son emploi pour un motif autre que ceux visés à l’article 5-I, le Conseil d’Administration peut, à sa demande, lui accorder une dispense de paiement de la cotisation annuelle pendant une période de deux ans maximum. Durant cette période, il continue à bénéficier de l’ensemble des services fournis par l’association à ses membres cotisants. Il conserve en outre son droit de vote.

7-III – PERTE DES DROITS
Cesse d’être membre ou auditeur libre celui qui :
est décédé,
a donné sa démission par écrit au Président,
est radié par décision du Conseil d’Administration faute de ne plus satisfaire aux conditions générales d’admission requises définies à l’article 5-I
n’a pas été réintégré à l’expiration de la période de suspension volontaire prévue à l’article 7-I ci-dessus,
n’a pas payé sa cotisation au cours des deux dernières années, sauf dérogation accordée par le Conseil d’Administration en raison de la perte d’emploi de l’intéressé.

ARTICLE 8 : ORGANES DE L’ASSOCIATION
L’association comprend les organes suivants :
l’Assemblée Générale,
le Conseil d’Administration et son Bureau,
les Commissions.

ARTICLE 9 : ASSEMBLEE GENERALE
L’Assemblée Générale est l’organe principal de l’association. Seuls les membres adhérents à jour de leur cotisation possèdent le droit de vote et sont éligibles. Chacun d’entre eux peut représenter au plus cinq autres membres empêchés.

L’Assemblée Générale se réunit ordinairement au cours du premier semestre, sur convocation du Bureau. Elle se tient au plus tôt un mois suivant l’envoi de cette convocation. Le Conseil d’Administration fixe l’ordre du jour. Aucune décision ne pourra être prise valablement sur quelque sujet que ce soit, si celui-ci n’a pas été inscrit préalablement à l’ordre du jour.

Une Assemblée Générale extraordinaire est obligatoirement convoquée lorsque, au moins, un quart des membres adhérents en fait la demande au Président. Un même nombre de membres peut valablement obtenir l’inscription d’une affaire particulière à l’ordre du jour s’il en a fait la demande au plus tard huit jours avant la tenue de l’Assemblée Générale.

L’Assemblée Générale ne peut valablement délibérer que si le tiers des membres adhérents sont présents ou représentés. A défaut de quorum, une nouvelle Assemblée Générale est convoquée sous quinzaine avec le même ordre du jour et peut valablement statuer quel que soit le nombre des présents et représentés.

L’Assemblée Générale entend les rapports du Conseil d’Administration et du Trésorier. Elle approuve les comptes, donne décharge au Conseil d’Administration de sa gestion. Elle fixe le montant de la cotisation et adopte le règlement intérieur.

Elle entérine ou rejette la cooptation des membres du Conseil d’Administration. Ses votes ont lieu à la majorité simple des membres présents ou représentés

La feuille de présence et le procès-verbal des délibérations sont signés par le Bureau.

ARTICLE 10 : CONSEIL D’ADMINISTRATION

10-I – COMPOSITION
Le Conseil d’Administration est exclusivement composé de membres actifs faisant partie de l’association depuis plus d’un an. Leur nombre varie de 9 à 21. Ils sont élus pour trois ans.

En vue d’assurer une répartition équitable entre les différents collèges, les postes du Conseil d’Administration et du Bureau sont répartis, dans la mesure du possible, de la façon suivante :
1/3 avocats,
1/3 conseils en PI,
1/3 salariés d’une entreprise industrielle ou commerciale.
Le Conseil d’Administration se renouvelle par tiers chaque année. En cas de vacance définitive en cours de mandat d’un siège déjà pourvu, le Conseil d’Administration peut coopter à ce poste un membre adhérent dont le mandat prendra fin à la date à laquelle expire le mandat de l’administrateur ainsi remplacé.

Un administrateur ne peut pas assumer plus de deux mandats consécutifs ou siéger plus de sept années consécutives en cas de cooptation. En conséquence, si la cooptation du nouvel administrateur intervient dans les deux premières années du mandat en cours, il ne sera éligible que pour un seul mandat. Si la cooptation intervient pendant la troisième année du mandat en cours, l’administrateur coopté sera éligible pour deux mandats consécutifs.

Toutefois, passé un délai de deux ans suivant la fin de son dernier mandat, un ancien administrateur pourra de nouveau être coopté comme membre du conseil pour un ou deux mandats.

10-II – LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DIRIGE L’ASSOCIATION
Il crée les Commissions. Il nomme, pour chacune d’elles, un Président qui peut s’adjoindre un co-président. Des personnes étrangères à l’Association peuvent participer aux travaux des Commissions, lesquelles fonctionnent dans les conditions définies par le Règlement Intérieur.

Il établit et modifie le Règlement Intérieur avant présentation à l’AG.

Il a le pouvoir de sanctionner, les membres s’étant rendus coupables d’infractions aux Statuts, au Règlement Intérieur, aux décisions des Organes, ou ayant fait tort aux intérêts ou à la réputation de l’association.

10-III –
Le Conseil d’Administration se réunit au moins semestriellement, sur convocation du Président, ou sur demande de la majorité de ses membres. Il ne peut valablement délibérer que si la moitié des membres sont présents. Les votes ont lieu à la majorité absolue.

ARTICLE 11 : BUREAU
Le Conseil d’Administration élit en son sein un Bureau.

11-I – COMPOSITION ET DUREE DES FONCTIONS
Le Bureau est constitué par :
un Président
un Trésorier
un Secrétaire
La durée des fonctions des membres du bureau est de deux ans ; les titulaires sortants ne sont pas immédiatement rééligibles à la fonction qu’ils cessent d’assurer. Toutefois, le Conseil, peut, pour des motifs exceptionnels, soumettre au vote de l’Assemblée Générale la reconduction du mandat du Président sortant pour un seul nouveau mandat.

Le Président sortant participe de plein droit aux réunions du Bureau pendant une durée de deux ans après la fin de ses fonctions de Président.

11-II – ELECTION
Le Conseil d’Administration élit tous les deux ans un Président qui est ou doit avoir été Administrateur.

En outre, sur proposition du Président, il approuve également la désignation en son sein, du Secrétaire et du Trésorier.

11-III – POUVOIRS ET DEVOIRS
Le Bureau administre l’association.

Il prépare et applique les décisions du Conseil d’Administration. Il détermine ses propres méthodes de travail. En cas d’urgence, il peut adopter toute position ou prendre toute action qu’il juge indispensable au nom de l’association, à charge d’en rendre compte au Conseil d’Administration à sa plus proche réunion.

11-IV – FONCTIONNEMENT
Le Président, le plus ancien parmi les présents, dirige les réunions de l’Assemblée Générale et les séances du Conseil d’Administration. Il est convié aux séances des diverses Commissions, mais ne les préside pas.

Le Secrétaire s’occupe de la correspondance, de la rédaction des procès-verbaux des séances de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration. Il détient les archives.

Le Trésorier gère les fonds et autres biens de l’association. Il dispose des avoirs en banque et des comptes. Il règle les dépenses courantes et consulte le Président pour les dépenses supérieures à 2.000 Euros.

Le Bureau se réunit au moins une fois par trimestre sur convocation du Président.

L’association est valablement représentée par le Président, ou à défaut par l’un ou l’autre des membres du Bureau spécialement mandaté.

ARTICLE 12 : MODIFICATIONS DES STATUTS
Toute demande de modification des statuts peut être :
proposée, à son initiative, par le Conseil d’Administration à l’Assemblée Générale ;
demandée par un tiers des membres adhérents au Conseil d’Administration. Dans ce cas, elle doit alors être obligatoirement inscrite à l’ordre du jour de la prochaine Assemblée Générale.
La décision de l’Assemblée Générale ne peut être valablement prise qu’à la majorité des 2/3 des membres présents ou représentés. Le nouveau texte des statuts adopté ne peut plus être modifié que dans les mêmes conditions.

ARTICLE 13 : DISSOLUTION
L’association peut être dissoute uniquement par décision d’une majorité des 2/3 des voix émises lors de l’Assemblée Générale à laquelle assiste au moins la moitié des membres. Le Conseil d’Administration se chargera alors de la liquidation.

Le solde créditeur éventuel et tous les biens dont l’association sera alors propriétaire devront être remis à une association ayant les mêmes buts – qui pourrait lui succéder – ou à une association caritative, au choix du Conseil d’Administration.

ARTICLE 14 : DISPOSITIONS LÉGALES
L’association donne mission à son Bureau de lui assurer la capacité juridique prévue à l’article 6 de la loi du 1er juillet 1901, en se conformant aux prescriptions de ladite loi et du décret du 16 août 1901, ainsi qu’aux lois du 23 juin 1948 et du 20 juillet 1971.

Fait à Paris, le 28 mars 2013

Jean-Robert Callon de Lamarck
Président de l’APEB

X